La graine de chanvre est riche en acides gras essentiels, qu’on appelle également les gras polyinsaturés. Puisque ceux-ci ne sont pas produits naturellement par l’organisme, le seul moyen de ne pas être en carence est d’en consommer d’une source externe, comme certaines huiles végétales ou de poisson. L’huile de graines de chanvre présente un avantage par rapport aux autres huiles. Elle contient de l’acide linoléique et de l’acide alpha linolénique, qui sont respectivement les acides gras essentiels polyinsaturés : oméga 6 et oméga 3, et ce, dans un ratio adéquat pour l’alimentation humaine, c’est-à-dire 3 : 1.[1] On signale également la présence d’acide gamma-linolénique. Il s’agit un type d’oméga 6 qui donne à l’huile de chanvre une valeur nutritive supérieure comparativement à la plupart des autres huiles végétales, car elle vient compléter l’apport alimentaire de l’oméga 3.

 

On retrouve, parmi la myriade de bienfaits attribués à cet acide gras essentiel, des propriétés anti-inflammatoires, anti-thrombotiques* et on a rapporté que ce composé pouvait avoir un effet inhibiteur* sur certains types de cancer et sur la croissance des tumeurs. De plus, ce gras tend à augmenter le métabolisme général et aide ainsi à la perte de poids. Il a aussi été ont démontré qu’il était efficace pour réduire la pression artérielle et le taux de cholestérol dans le sang. Il aide à normaliser la métabolisation des gras et à diminuer la dépendance à l’insuline chez les diabétiques. Il a également démontré des propriétés anti-inflammatoires importantes, et ce, en regard spécifiquement au traitement de l’arthrite et des rhumatismes.[i]

 

Il est cependant très important de maintenir un bon ratio d’oméga 6 et d’oméga 3, car lorsque surconsommés, les acides gras essentiels peuvent avoir des effets négatifs sur la santé. Une surconsommation d’oméga 6, par exemple, peut entraîner des effets inflammatoires sur les tissus et aussi provoquer certains troubles de santé, dont des maladies cardiovasculaires, de l’asthme et du diabète de type 2, pour ne nommer que celles-là. Il est donc crucial de doser sa consommation d’acides gras essentiels.

 

[1] Ici la littérature ne s’entend pas sur le ratio idéal. Certaines sources avancent un ratio de 4 : 1 alors que d’autres parlent de 5 : 1. En l’absence d’un consensus, il nous semble prudent d’adhérer au ratio le plus conservateur.

 

[i] Leizer, Cary, David Ribnicky, Alexander Poulev, Slavik Dushenkov & Ilya Raskin. 2000. The Composition of Hemp Seed Oil and Its Potential as an Important Source of Nutrition. Journal of Nutraceuticals, Functional & Medical Foods Vol. 2(4). The Haworth Press, Inc.

Abonnez-vous à notre infolettre!

Abonnez-vous à notre infolettre!

En vous abonnant, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via notre formulaire de contact.

Consentement :

Succès!

Pin It on Pinterest